Des manifestations productives

 

En matière de publications scientifiques, les sept premiers colloques ont donné lieu à des actes exhaustifs à usage interne publiés par l’université de Bucarest et un ouvrage collectif en langue roumaine. Les éditions suivantes du colloque ont débouché sur la publication de cinq ouvrages en langue française[ii] et un numéro de la Revue Roumaine de Sociologie. Quant au Xème colloque (CIFSIC), ses actes ont été édités sur Cédérom en 2006 par l’Université de Bucarest, et la majorité des interventions (plus de 200) ont alimenté @rchiveSIC, une expérience d’archive ouverte du CNRS qui a été implémentée à l’occasion de la conférence internationale.

Par ailleurs, les centaines de contributions aux colloques ont donné lieu à des publications d’articles dans des revues spécialisées reconnues, tant en France (Quaderni, Hermès ou Questions de communication, par exemple) qu’en Roumanie (Global NetworkJurnalism si ComunicareRevista Romana de Comunicare si Relatii Publice…).

Pour finir, les échanges académiques qui se sont développés lors des colloques ont donné lieu à de multiples co-tutelles de thèse, des traductions d’ouvrages en langue roumaine, des participations communes à des programmes européens[iv] et à des programmes de recherche multilatéraux aux contenus très divers : analyse de la stratégie et de la réception de la communication électorale, médiatisation de la guerre en ex-Yougoslavie, réception de la mise en scène médiatique des événements du 11 septembre, analyse des dispositifs de débats publics à la télévision[v], études comparées de programmes de téléréalité, etc. Ces programmes se sont appuyés sur une approche comparative très féconde, qui a suscité des regards croisés Est-Ouest dans le contexte émergent d’une double transition : à l’Ouest, post-modernité remodelée par les métamorphoses de la communication ; à l’Est, post-communisme structuré et déstructuré par l’avènement des libertés de la communication.

 


[ii] Ioan Dragan, Dir., La communication du politique, Paris, L’Harmattan, 1999 (actes du VIème colloque) ; Ioan Dragan, Dir., Redéfinition des territoires de la communication, Bucarest, Tritonic, 2000 (actes des VIIIème et IXème colloques) ; Pascal Lardellier et Michel Melot, Dir., Demain le livre !, Paris, L’Harmattan, 2007 (actes du XIème colloque) ; Gabriel Gallezot et Brigitte Simonnot, Dir., Le monde selon Google, Paris, C & F Editions, 2009 (actes du XIIème colloque), Arlette Bouzon et Adela Rogojinaru, Dir., Fondements de la communication organisationnelle, Bucarest, Tritonic, 2008 (actes du XIVème colloque). Les actes du XVème colloque, Communication de la culture et culture de la communication, sont parus en 2009 à Bucarest aux éditions du SNSPA.

[iv] Par exemple, les accords Erasmus entre l’Université de Bucarest et celles de Dijon, Lyon II, Paris III ou Nice.

[v] Voir l’ouvrage collectif dirigé par Guy Lochard, Le débat public dans les télévisions européennes, Paris, L’Harmattan, 2006. Financé par le CNRS et l’Union Européenne, ce programme de recherche a mobilisé de nombreux chercheurs français et roumains. Voir aussi les contributions de Nicolas Pélissier et Ioan Dragan à l’ouvrage collectif dirigé par Michel Mathien, L’information dans les conflits armés : du Golfe au Kosovo, Paris, L’Harmattan, 2001. Voir également la contribution de Camelia Beciu au numéro hors-série de la revue Médiamorphoses sur « Les métamorphoses de Big Brother », 2003.