Accueil

 

COLLOQUE INTERNATIONAL

Actualité scientifique en communication des organisations:
questionner les nouveaux enjeux, problématiques et pratiques

19e Colloque bilatéral Franco-Roumain en Sciences de l’Information et de la Communication.

Bucarest, 14-16 Mars 2013

APPEL A COMMUNICATION

 

Perspectives

La communication organisationnelle, terrain des sciences de l’information et de la communication, qui participe de la recherche pluridisciplinaire en sciences sociales, se trouve au cœur des débats dans le contexte actuel de la globalisation des marchés, des réseaux numériques, des diverses pratiques symboliques des organisations, des enjeux de Développement Durable et de l’urgence à redéfinir des modèles de développement (pour les pays du Nord et pour les pays du Sud ; à l’échelle de l’Europe élargie pour les pays composant l’Europe de 2012 ).

La dynamique conceptuelle de ce domaine a pris son essor dans les années 1980 à la frontière des disciplines telles que la sociologie, la psychologie sociale, les sciences de gestion et les sciences de l’information et de la communication.

La notion d’organisations renvoie à des formes organisationnelles plurielles dont les caractéristiques économiques, sociales, juridiques et infocommunicationnelles sont très variées : firmes multinationales et nationales, PME, TPE, coopératives, associations, ONG, Fondations, établissements publics de l’éducation, de la santé, de la culture, collectivités locales et territoriales, etc.

Toutes ces organisations sont aujourd’hui confrontées à des reconfigurations fortes où se croisent dynamiques socio-techniques, économiques-financières, sociales, culturelles, environnementales.

Les catégorisations proposées par les différentes disciplines semblent toutes incomplètes et se brouillent dès lors qu’il s’agit de qualifier des organisations empiriques marquées par une forte hétérogénéité. Les chercheurs en information-communication, confrontés à cette complexité, ouvrent des voies et des pistes nombreuses que ce Colloque ambitionne de repérer autour de certaines questions de recherche.

1-      questionner les modèles, discours et pratiques de la communication managériale

2-      questionner la visiblité publique des organisations : ses enjeux, ses modalités, ses effets

3-      identifier les présupposés, notions, concepts et cadres théoriques et méthodologies mobilisés par les chercheurs

4-      étudier les dynamiques instituantes portées par la communication des organisations qui contribuent à redéfinir des formes sociales plus amples : le travail comme valeur, le développement des discours et pratiques relevant de l’économie sociale et des enjeux environnementaux, les logiques infocommunicationnelles liées au  courant de la régulation vs courant de la dérégulation, les discours et pratiques relevant de la ”domination douce” et de la ”servitude volontaire”, etc.

5-      questionner les ambitions déclarées et discours éthiques au regard des pratiques sociales, culturelles et environnementales mises en oeuvre

6-      repérer et étudier des pensées et des pratiques en information-communication qui sont minoritaires, innovantes, alternatives et qui n’entrent pas forcément dans le mainstream info-communicationnel du modèle entrepreunarial dominant (celui de l’entreprise centrée sur le profit)

 

Les problématiques pourront porter également  sur :

- La définition du processus de communication dans un espace délibératif en trois dimensions structurelles qui incluent les processus institutionnels, les structures intra-organisationnelles et les relations conversationnelles des réseaux socio-numériques.

- L’analyse des relations internes fondées sur un discours, sur une narration plus ou moins mythique (ritualisée par les cérémonies de célébration des héros fondateurs) ou mystificatrice (emprise du storytelling management) et sur un symbolisme identitaire présent dans les logos et dans l’expression publicitaire.

- Le marketing et le management des dispositifs d’information et de documentation en relation avec la digitalisation de la lecture.

- Les aspects éthiques des comportements communicatifs, l’éthique étant entendue comme un commandement institutionnel qui contrôle toutes les autres dimensions de l’espace communicatif.

 

Les propositions de communication attendues s’inscriront dans l’un des trois axes ci-dessous. Les approches pourront aborder des points de vue et des apports épistémologiques, théoriques, méthodologiques et empiriques, avec des dominantes (par exemple plutôt épistémologique ou plutôt méthodologique) ou sans dominante et de manière ”classique” (dimension théorique, méthodologique et empirique).